Diffusion d’huiles essentielles

Quel mode de diffusion choisir ?

Pas de chaleur ! On voit encore trop d’appareils type « brûle parfum » vendus en tant que diffuseurs d’huile essentielle.  Cela ne peut pas fonctionner ! Les huiles essentielles, aussi puissantes que délicates, perdent leurs propriétés à la chaleur et leur parfum peut également se dénaturer, inutile donc.

Préférez des modes de diffusion doux, comme par exemple:

  • la brumisation

On trouve assez facilement ce genre d’appareil. Ici le procédé implique de remplir un réservoir d’eau et de quelques gouttes d’huiles essentielles de votre choix. Ensuite, à l’aide d’ultrasons, l’appareil produit une vapeur froide visible sous forme de fumée blanche. L’huile essentielle est alors entraînée avec les micro gouttelettes d’eau et se diffuse dans la pièce choisie.

  • la nébulisation

En moyenne plus chers que les appareils à brumisation, les diffuseurs par nébulisation ont également un fonctionnement un peu différent. Ici, l’huile essentielle n’est pas entraînée par des gouttelettes d’eau mais fractionnée, grâce à des vibrations, en très fines particules qui seront diffusées dans l’atmosphère.

Pourquoi diffuser des huiles essentielles ?

  • agir sur l’humeur

La voie olfactive est idéale pour agir sur notre mental, notamment pour favoriser la détente et l’endormissement. Si l’on respecte certaines précautions, on peut même utiliser cette technique avec les tout petits. On peut par exemple:

– diffuser de l’HE de lavande officinale pour se détendre après une journée de travail stressante.

– diffuser de l’HE d’orange douce dans la chambre à coucher pour favoriser l’endormissement. Attention: pour un petit enfant, ne pas diffuser les HE en sa présence. Arrêtez la diffusion 20 à 30 minutes avant le coucher.

  • agir sur les voies respiratoires

La diffusion d’huile essentielle est très efficace sur le système respiratoire, notamment en cas de maladies hivernales. Dans ces cas là, la diffusion sera un peu plus forte et plus courte: 20 à 30 minute et on se tiendra à proximité du diffuseur (mais pas le nez collé au dessus non plus !) On peut par exemple:

– diffuser de l’HE d’eucalyptus radié en cas de rhume ou autre atteinte des voies respiratoires supérieures (sinusite.. )

– diffuser de l’HE d’eucalyptus globulus en cas de bronchite

  • assainir l’air

En période d’épidémie hivernale (rhume, grippe…) ou si un de vos proches est déjà malade, la diffusion aide à purifier l’atmosphère et agit sur les agents pathogène de rester en suspension de l’air. Vous augmentez ainsi vos chances de rester en bonne santé. On peut par exemple:

– diffuser de l’HE de citron jaune en période délicate. Ses propriétés antivirales et bactéricides en font un protecteur idéal contre les maux de l’hiver.

N’hésitez pas à convertir vos collègues de bureau ! (sous réserve que ceux-ci n’aient pas de problèmes de santé incompatibles avec la diffusion d’huiles essentielles).

Separator image Publié dans Conseils.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *